Collation des grades académiques à l'ISEAB le 26 juillet 2017

  • Photo de famille à la cérémonie de collation des grades académiques à l'ISEAB.

  • Passation du pouvoir entre le nouveau président et l'ancienne présidente du comité des étudiants de l'ISEAB ce mercredi 26 juillet 2017

  • Photo des enseignants après la cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Une photo de famille après la cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Une photo de famille après la cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Une photo de famille après la cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Le Père Thierry Kahongia, représentant le Père Général, grand chacélier de l'ISEAB à la cérémonie de collation des grades académiques ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques par le D.G. de l'ISEAB entouré du corps enseignant ce mercredi 26 juillet 2017

  • Cérémonie de collation des grades académiques à l'ISEAB par le D.G. Wilfrid Kibanda entouré du coprs académique de l'ISEAB ce mercredi 26 juillet 2017

  • Des étudiants participent à Messe de clôture de l'académique 2016-2017 présidée par Père Thierry Kahongia, assistant général des Augustins de l'Assomption

  • Des étudiants participent à Messe de clôture de l'académique 2016-2017 présidée par Père Thierry Kahongia, assistant général des Augustins de l'Assomption

  • Messe de clôture de l'académique 2016-2017 et collation des grades académiques. Messe présidée par Père Thierry Kahongia, assistant général des Augustins de l'Assomption

  • Messe de clôture de l'académique 2016-2017 et collation des grades académiques. Messe présidée par Père Thierry Kahongia, assistant général des Augustins de l'Assomption

  • Messe de clôture de l'académique 2016-2017 et collation des grades académiques. Messe présidée par Père Thierry Kahongia, assistant général des Augustins de l'Assomption

Nord-Kivu: Reddition de N. T. SCHEKA à la Monusco

Reddition de N. T. SCHEKA à la Monusco : Une demarche gênante pour Kinshasa ?

Mercredi 26 juillet 2017, Ntabo Taberi allias Sheka, le fondateur et chef du groupe rebelle Nduma Defense of Congo (NDC), une milice active au Nord-Kivu, s’est rendu à la Mission de l’organisation des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) à Mutongo, à environ 10 Km au Nord de Walikale. «Sheka s’est présenté de lui-même en pleine conscience du fait qu’il est l’objet d’un mandat d’arrêt», a annoncé la Monusco dans un communiqué rendu public le même mercredi, précisant avoir immédiatement transféré ce chef de guerre à Goma. Le communiqué ne précise pas toutefois pas si le leader de NDC s’est rendu avec hommes et munitions.

Sheka, un saint ?

Loin d’être un saint, Ntabo Taberi allias Sheka est plutôt un présumé criminel. À la commende de la milice NDC depuis sa création en 2009 notamment, Ntabo Taberi allias Sheka se rend, alors qu’il fait objet d’un mandat d’arrêt émis depuis janvier 2011 par la justice congolaise qui l’accuse de crimes contre l’humanité, commis en grande partie dans la région de Walikale. Les principaux faits pour lesquels il est poursuivi remontent de 2010. Active dans plusieurs localités du territoire de Walikale, sa milice NDC est accusée d’avoir commis des crimes internationaux, notamment des tueries, viols, pillages… D’après l’ONU, entre le 30 juillet et le 2 Aout 2010, la milice commandée par Sheka et deux autres groupes armés ont violé au moins 387 femmes, hommes, filles et garçons dans treize villages situés le long de la route menant de Kibua à Mpofi dans le territoire de Walikale, dans l’Est de la RD Congo. Au-delà de ces faits, l’organisation américaine Human Rights Watch (HRW) dit avoir elle documenté au moins 70 morts, des civils tués par les forces de Sheka, dont beaucoup seraient d’après l’organisation, taillés en pièces à coups de machette. C’est donc pour ces faits que la justice congolaise le poursuit pour crimes contre l’humanité.

Besoin d’une justice

A l’annonce de sa reddition, elles sont nombreuses, les forces vives, essentiellement du Nord-Kivu, qui ont salué cet acte qu’elles qualifient d’un pas vers la vérité et la justice. Pour Thomas d’Aquin Mwiti, président de la coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu, cette reddition pourra apporter des avancées face au retour de la paix au Nord-Kivu. Un sentiment d’espoir partagé par Ida Sawyer, directrice pour l’Afrique centrale de Human Rights Watch. «Des milliers de civils vivant dans l’est de la RDC ont été affectés par les crimes commis par les forces sous le commandement de Ntabo Taberi Sheka…Sa reddition aujourd’hui permet d’espérer que justice sera rendue et que les violences cesseront», a-t-elle déclaré à La libre Belgique. D’après la Monusco, en se rendant, Ntabo Taberi allias Sheka était conscient qu’il est l’objet d’un mandat d’arrêt. Ainsi, la Mission de l’ONU en RDC affirme son engagement à soutenir les autorités judicaires compétentes menant des poursuites criminelles dans le cadre de violations des droits de l’homme, conformément aux règles du droit.  

Car une reddition gênante

Ntabo Taberi allias Sheka ne doit donc pas rester impunis, comme il en est le cas pour le seigneur de guerre Gédéon Kyungu dans le Katanga. La Monusco auprès de laquelle Ntabo Taberi allias Sheka s’est fait prisonnier voudrait qu’une fois remis à la justice congolaise, la poursuite du chef de NDC soit conforme aux règles de droit. Des souhaits plus importants, d’autant plus que l’organisation américaine Human Rights Watch dit avoir découvert que certains officiers de l’armée congolaise, des responsables rwandais et d’autres groupes armés, dont le M23, fourniraient des soutiens financiers et logistiques à la milice de Sheka. Ce qui présente un risque sérieux que ces anciens collaborateurs de Sheka veuillent le réduire au silence, pour éviter qu’il fasse des révélations accablantes. Un scenario possible, surtout que son chef d’état-major est mort en prison dans des circonstances mystérieuses après son arrestation en 2011. Cette reddition à la Monusco semble donc être une démarche gênante pour Kinshasa qui traine (jusque ce vendredi 28 juillet) à se prononcer. Des sources proches de la Monusco signalent que le leader de NDC devra être remis aux autorités congolaises après un check-up médical, pour éviter toute surprise à l’instar de celle vécue dans l’affaire Morgan. HRW qui suit de près ce dossier appelle les autorités congolaises, avec le soutien des Nations unies, «à garantir la sécurité de Sheka en détention et le traduire en justice, au cours d’un procès équitable et crédible».

Claude Sengenya

Nouvelles construction à Vulamba site Mirador

  • Travaux de construction au site Mirador

  • Travaux de construction au site Mirador

  • Travaux de construction au site Mirador

  • Travaux de construction au site Mirador

  • Travaux de construction au site Mirador

  • Travaux de construction au site Mirador

  • Travaux de construction au site Mirador

  • Construction du deuxième bloc à Mirador

  • Construction du deuxième bloc à Mirador

  • Le premier bloc de Mirador

  • Construction du deuxieme bloc Mirador

  • Construction du deuxieme bloc Mirador