L’ISEAB offre 11 finalistes en philosophie

Les finalistes de la Section Philosophie de l’ISEAB ont défendu leurs travaux de fin de cycle le vendredi 23 juin 2017. Après ce moment crucial, certains  récipiendaires  se réjouissent de cette étape.  Même sentiment de satisfaction dans le chef de certains participants qui sont venus soutenir les leurs.

« Mon impression est favorable. Ceci du fait que nous avons bien passé cet événement longtemps attendu. En plus, les gens sont venus en masse pour profiter des connaissances que les lauréats ont proposé à la communauté scientifique » se contente KATEMBO SIWATULA juste après sa soutenance publique. MUMBERE LUCHO Régis, un autre lauréat, se réjouit de son nouveau statut d’é veilleur/éclaireur de la société. C’est cela qui était son rêve.  Séduite par la série des défenses de philosophes,  Arlette KAVIRA avoue sa satisfaction : ₺Je suis très ravi des prestations des camarades étudiants que nous sommes venus soutenir. Les sujets n’étaient pas faciles, mais ils s’en sortent bien. Cela me donne encore le gout de beaucoup lire, travailler pour qu’un jour  je devienne comme eux». Même sentiment est de Elvis MUTAVALI de G3 STD/ISEAB : ₺ Je suis très marqué par la rigueur et le sérieux qui ont caractérisé la séance de soutenance publique₺, témoigne-t-il.

Le philosophe ne perd pas son temps

Les Philosophes ne sont seulement pas idéalistes, mais aussi pragmatiques.  Telle est la conviction de certains participants à la séance de défense des travaux de fin de cycle de philosophie de vendredi 23 juin 2017. ₺Dire que les philosophes ne mettent pas en pratique leurs connaissances, cela résulte d’une vision pessimiste de ce domaine. En fait, c’est chacun qui vit ce qu’il connait. Si tous ceux qui ont suivi la formation philosophique ne réussissent jamais dans la vie, alors nous soutenons leur opinion. Mais, dès lors qu’il y a ceux qui se retrouvent dans la vie, c’est déjà une limite à leur pessimismefait savoir le Docteur en Philosophie Père Wilfred KIBANDA. ₺Une communauté n’a seulement pas besoins des techniciens. Il en faut aussi des veilleurs et des éveilleurs : les hommes de pensées, les philosophe₺ , souligne le professeur KANYORORO Jean-Chrysostome, Chef de la section Philosophie à l’ISEAB.

Sachons que la défense s’est déroulée dans deux salles de jury.  KASEREKA SIVANZIRE, MUHINDO VUHESE, KAMBALE SALWIRA, MATONDO KABWIKU et Muhindo  MACHOZI sont passés dans la première.

Leurs camarades BULABO SINGOMA Alexis, KATEMBO SIWATULA, Mumbere LUKYO, SANGALA  VUTSEME, KAMBALE MUTOKAMBALI et KASEREKA MUTONDOLO ont été évalués dans la deuxième salle.

Gloire NZALA et Janvier SYAUSWA

 

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.