L’année académique s’ouvre le lundi 15 octobre à l’Iseab

Le lundi 15 octobre 2018, les étudiants congolais reprennent le chemin des auditoires. Ceux de l’Institut Supérieur Emmanuel d’Alzon de Butembo (Iseab) ne seront pas du reste. Le directeur général de cette institution a annoncé la rentrée académique 2018-2019 au cours d’un point de presse tenu le samedi 13 octobre 2018 dans son bureau au site Kambali.
« J’invite les nouveaux étudiants qui ont choisi l’Iseab ainsi que les anciens étudiants de s’empresser. Tout va commencer le lundi à 8 heures 30 minutes. Et comme dans notre tradition, nous commençons par la messe du Saint Esprit que nous invoquons pour qu’il nous accompagne pendant l’année académique», a lancé le Professeur Wilfrid Kibanda avant de donner les détails du programme de la rentrée académique.
« Après la messe, suivra la séance académique qui consiste à prononcer la leçon inaugurale. Cette année, elle va porter sur l’éducation et sera prononcée par le Professeur Oswald Lusenge Linalyogha. Toutes ces activités seront couronnées par un moment de rafraichissement », a-t-il expliqué. Le Directeur général de l’Iseab a appelé les nouveaux étudiants à s’inscrire à temps étant donné que les cours commencent le mardi 16 octobre. « Il n’est pas intéressant d’arriver à l’auditoire quand certaines leçons sont suffisamment avancées », a insisté le Professeur Wilfrid Kibanda.
Par ailleurs, le Directeur général de l’Iseab a exprimé sa communion avec ses collègues dont la liberté est restreinte. « L’année académique va être caractérisée par le climat que nous connaissons. Nous l’ouvrons avec peine quand on sait que la liberté académique n’est pas là. Il y a un peu d’obscurantisme dans la cité quand on sait que l’on n’est pas libre de dire ce qu’on veut alors que l’université doit être au service de la société. C’est en communion avec nos collègues dont l’expression a été réprimée que nous ouvrons cette année pour que les langues ne soient pas muselées. Autrement, ça ne vaut pas la peine d’avoir des universitaires qui ne peuvent pas éclairer l’opinion ».

Maombi Mukomya

Voici comment vous pouvez commenter cet article: Complétez le formulaire ci-dessous en mettant votre nom, l'objet de votre commentaire et le commentaire lui-même. Attention: Un commentaire non éthique ou qui ne cadre pas avec notre ligne éditoriale ne sera pas publié.

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.