Journal du 07 avril 2020

SOMMAIRE

Monseigneur l’évêque du diocèse de Butembo BENI, Sikuli paluku Melchisedech a dit ce mardi 07 avril, la messe chrismale à la cathédrale mater eclesiaé de Butembo. Celle-ci était consacrée à la bénédiction du saint crème et des autres huiles saintes qui servent dans les sacrements de baptême, de confirmation, de l’ordre et d’onction des malades.

En sport, la période de la pandémie du Coronavirus constitue un véritable blocage pour la pratique des différentes disciplines, vu de l’interdiction de toute activité impliquant les attroupements des personnes. Cette trêve involontaire peut freiner l’évolution des joueurs car elle occasionne la baisse des conditions physique des athlètes nous dira Buloki coach de l’Us sokozaki.

Messe chrismale 2020

La messe chrismale a été célébrée ce mardi saint, 07 Avril en diocèse de Butembo-Beni. Celle-ci est consacrée à la bénédiction du saint crème et des autres huiles saintes qui servent dans les sacrements de baptême, de confirmation, de l’ordre et d’onction des malades. Monseigneur l’Evêque de Butembo-Beni qui a dit la messe a regretté que cette célébration marquant l’unité entre les prêtres et la communauté des chrétiens, arrive dans un moment où l’humanité fait face au coronavirus. Ainsi, l’ordinaire du lieur invite les prêtres à prier pour le monde et pour la nation congolaise confrontée non seulement à la crise sanitaire dont Ebola et le covid-19, mais aussi à l’insécurité en territoire de Beni.

S’adressent aux fidèles, le pasteur de Butembo-Beni les a exhortés à prier régulièrement pour leurs prêtres et à les soutenir dans leur mission.

Au cours de cette messe, les prêtres ont renouvelé leur engagement sacerdotal.

La célébration eucharistique chrismale a été dite à la cathédrale Mater Ecclesiaé, en présence des prêtres représentant les différentes congrégations et communautés religieuses du Diocèse de Butembo –Beni.

PAGE DE SOCIETE

Les conducteurs des engins roulant la route Butembo-Lukanga se plaignent des tracasseries dont ils sont victimes sur cet axe routier. Ils sont soumis au payement de plusieurs taxes, mais sans la contrepartie d’une quittance. Le montant payé est évalué à 1500 francs congolais par chacun de deux barrières tenues par l’attributaire, ainsi que 100 francs congolais pour le service de transcom

A cet effet, les conducteurs des Moto taxi appellent les autorités à réglementer ce secteur en cette période de crise due à la pandémie du coronavirus qui rend leur travail difficile.

PAGE SOCIO-SANITAIRE

L’administration de l’abattoir public de Butembo dit avoir de la peine à faire asseoir les mesures de protection contre le coronavirus. Sa gérante Masika Kombi explique qu’elle est débordée par la surpopulation de cet endroit où des jeunes à quête de survie affluent en grand nombre. Une situation qui expose les agents de l’abattoir au risque de contamination, reconnait la gérante.

Les travailleurs à l’abattoir qui reconnaissent aussi cette situation, appellent les autorités à règlementer l’accès à cet espace.

C’est depuis le mois de mars que le président de la république avait arrêté certaines mesures pour freiner la propagation de la pandémie du Coronavirus à travers le territoire national. Parmi celles-ci, figure la distanciation sociale et l’interdiction des regroupements de plus 20 personnes frappé d’interdiction.

SPORT : les athlètes et la période pandémique

La période de la pandémie du Coronavirus constitue un véritable blocage pour la pratique du sport, vu de l’interdiction de toute activité impliquant les attroupements des personnes. Cette trêve involontaire peut freiner l’évolution des joueurs car elle occasionne la baisse des conditions physique des athlètes. Ainsi, pense le Coach l’US Socozaki Serge Buloki dans un entretien avec Moto tv.

Serge Buloki déconseille aux athlètes de se lancer dans les activités de nature à nuire à leur santé, dès lors que les compétitions ne sont suspendues que temporairement. Aux équipes, celui-ci demande d’élaborer un programme spécial à communiquer aux joueurs pour leurs activités hors terrain.

Mi-mars, la Fédération Congolaise de Football (FECOFA) a suspendu toutes ses compétitions pour observer les mesures d’hygiène prescrites par le ministère de la santé, dans le but de limiter la propagation du Covid-19.

Voici comment vous pouvez commenter cet article: Complétez le formulaire ci-dessous en mettant votre nom, l'objet de votre commentaire et le commentaire lui-même. Attention: Un commentaire non éthique ou qui ne cadre pas avec notre ligne éditoriale ne sera pas publié. Abonnez-vous sur notre chaine Youtube en cliquant sur ce lien:https://www.youtube.com/channel/UCZ5pjym2OH7lJLybU6GUVtA

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.