Excursion des étudiants de l’ISEAB en Ouganda

Les étudiants iséabolais ont effectué une excursion en Ouganda via Kasindi-Lubiriha du 8 au 11 Juin 2017. Durant leur séjour, ils ont découvert quelques sites. Accompagnés de certains enseignants, la centaine d’étudiants de l’ISEAB se sont réjoui  de tous les sites choisis.

Partis du site Kambali à 9 heures le matin du jeudi 8 juin 2017, une centaine d’étudiants de toutes les promotions et sections confondues avaient visité les bacs jetés sur la rivière Semuliki. C’est sur la route Karuruma-Butembo en plein parc national de Virunga. Les pirogues  avaient fait  traverser les iséabolais. Ce qui était du jamais vu pour beaucoup d’entre eux. « Je suis très  contente d’avoir vu en live la manière dont les bacs font traverser les marchandises et les engins qui les transportent et avoir navigué dans ces engins maritimes. Je n’avais jamais vécu un tel moment jusqu’à cet âge »  fait savoir Julie KAHEMULO étudiante de G2 Gestion Informatique.  A 18 heures, les bubolais mettaient le cap sur Kasindi et Lubiriha. A l’arrivée, ils ont été accueillis à l’hôtel Titanic, grand comme le  paquebot  de rêves. Il fallait attendre le lever du soleil pour leur première sortie en Ouganda. Avant d’aller dans le pays de Yoweri MUSEVENI, ils remplissent plusieurs formalités à la frontière congolo-ougandaise. C’est ainsi que les étudiants étaient  passés dans différents bureaux des services d’immigration de la RDC et de l’Ouganda où les autorités de ces pays les appelaient  à l’ordre comme pour dire qu’ils doivent  veiller au strict respect de l’ordre établi.

Des étudiants émerveillés par les sites visités

Traversant la zone neutre entre son pays et l’Ouganda, Grevisse SALUMU de première  année de licence  en Sciences de l’Information et de la Communication  se dit être fier de vivre un moment  dans un espace qui n’appartient à aucun Etat. Au Beach  KAYANZA, l’un des sites ciblés pour la visite ; les excursionnistes  étaient seulement émerveillés par la nature de la plage et par l’occasion offerte, quelques-uns avaient  nagé dans l’eau du lac Edouard. Pour Lydie SIVIHOLYA de G1 G.I, ce temps  passé à la plage de KAYANZA  restera  sans doute gravé dans sa mémoire.  « Certes, je passerai d’autres meilleurs  moments, mais à mon âge, cette visite m’a beaucoup impressionnée  voire émue » confesse-t-elle. Selon Claude SENGENYA, ministre de la Communication au sein du Comité Estudiantin de l’ISEAB, la visite de  la dite  plage était une manière de faire découvrir  aux étudiants les merveilles  du parc Queen  Elisabeth. C’était le vendredi 9 juin 2017.

Le dernier jour de la visite en Ouganda,  soit le samedi 10 Juin ; la prison de RUSESE située à quelques mètres de Bwera  avait reçu la visite des iséabolais.  Au sortir de l’enclos carcéral, nombreux sont ceux qui s’étonnaient de la manière dont les prisonniers sont hébergés. C’est le cas de MUPIRA Mapenzi de G3 Sciences et  Techniques de  Développement, qui indique qu’il ne pouvait  pas imaginer l’existence  d’une prison sans enclos en matériaux durables où  les condamnés circulent  librement sans  avoir même  une quelconque intention de s’enfuir. Même analyse que VAVUTIRAHI Roger dit  Rovachak  partage en étant surpris de voir dans cette concession carcérale une antenne de CANAL+ comme pour laisser croire que ces malfaiteurs ont aussi droit à l’information. Après cette visite les protégés de Madame Leviane  MUSIKE s’étaient rendus à l’hôpital  de BWERA, la première grande agglomération en allant à Kampala. C’était pour la visite de cette structure sanitaire sous les explications de Baluku Alexandre.  

Janvier SYAUSWA  et Gloire NZALA

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.